21/11/2007

JOSEPHINE BAKER

JosephineBakermusiques du mondeJoséphine Baker



Tout a été dit sur cette chanteuse-danseuse-meneuse de revue née Freda McDonald à Saint-Louis (Missouri) le 3 juin 1906 et décédée à Paris au moment où elle en était à sa quatorzième représentation de sa dernière revue, Joséphine, le 12 avril 1975.
Des centaines de sites lui sont dédiés et l'on peut encore aujourd'hui se procurer en librairie, et ses disques, et de nombreuses biographies.
Ses frasques sont connues, de même que son implication dans la résistance et son oeuvre des Milandes.
Elle fut la première vedette noire, ce qui est extraordinaire car elle n'était pas nécessairement ni bonne danseuse, ni une bonne chanteuse et, en meneuse de revue, elle était, dans un certain sens, tout ce qu'il y a de plus conventionnel sur scène, si on exclut ses premières prestations avec sa ceinture de bananes et sa façon de se déhancher.
Le scandale qu'elle a déclenché en 1925, lorsqu'elle débarqua à Paris, en dansant mi-nue, dans la Revue nègre, des danses alors inconnues en France (le Charleston, le Black Bottom, etc.), y est peut-être pour quelque chose.
Du côté de la chanson, elle nous a donné quelques succès dont une reprise de La petite tonkinoise (Scotto - Christiné - Villard)J'ai deux amours (Scotto - Koger-Varna), deux chansons qu'elle n'a cessé de chanter au cours de sa longue carrière,  de même que plusieurs chansons écrites pour elle : Dis-moi Joséphine , Sous le ciel d'Afrique, Si j'étais blanche. Au cinéma, Joséphine Baker a tourné quelques films dont deux méritent une mention :
Zouzou (1934), une comédie de Marc Allegret avec Illa Meery, Jean Gabin, Pierre Larquey et Yvette Lebon.
De ce film, retenir deux chansons : C'est lui et Haïti où, au demeurant, elle n'a jamais mis les pieds.
Princesse Tam-Tam (1935) de Thunder Greville avec Albert Préjean, Robert Arnoux et Viviane Romance.

Joséphine Baker fut un temps mariée à Jo Bouillon, le chef d'orchestre qui participa à plusieurs des enregistrements de Georgius.


17:37 Écrit par DUKE and ATG dans Musique | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : revue, demi nue, amours, resistance, enfants, jazzfan, jazz2fans |

Commentaires

quel corps! Elle t'avait des jambes à n en plus finir!!!

et le dernier d'Adamo tu l as déjà entendu?
pas mal je trouve!

bisous Duke

Écrit par : mnb | ` 2007-11-22 à 21.38:29 `

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.