23/11/2007

NORAH JONES

Norah-Jonesmusiques du mondeNorah Jones

Sa voix fait fondre un igloo, et voilà que la fille de Ravi Shankar illumine le grand écran dans «My Blueberry Nights», dès le 28 novembre.
Norah Jones a grandi au Texas, biberonnée aux disques de Willie Nelson et de Dolly Parton. «Avec l'âge, j'ai moins écouté de country, comme pour me rebeller contre mon environnement. Et j'ai plongé dans le jazz.» Elle découvre sa voix à 6 ans dans la chorale de l'église. Au lycée, elle prend conscience de son talent. «J'ai réalisé à l'adolescence que je possédais une voix unique. Il vaut mieux avoir un son propre qu'être capable d'imiter Aretha Franklin.»
Des débuts très jazz
Après des études de piano, la chanteuse s'envole pour New York. Elle travaille comme serveuse pour payer le loyer et joue dans des bars. «Au départ, je voulais faire du jazz pur. C'était la seule tradition musicale que je connaissais vraiment. Puis j'ai commencé à composer des chansons. Je trouvais plus intéressant de faire quelque chose qui n'ait pas été tenté des millions de fois auparavant.»
Repérée par le label Blue Note en 2001, Norah Jones écoulera 20 millions d'exemplaires de son ballon d'essai, «Come Away With Me», qui paraît l'année suivante. La grâce incarnée, elle impose son style avec une déconcertante facilité, truste les récompenses et enchaîne les succès. «Pour qu'une chanson fonctionne, il faut que ça ait l'air facile, sinon ce n'est pas crédible. Mais je travaille dur pour donner cette impression.»


*** SHE ***

21:03 Écrit par DUKE and ATG dans Musique | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : norah jones, star, vedette, doie, don, jazzfan, jazz2fan, solil |

Commentaires

De l'une à l'autre... Sais-tu où donner de la tête?
Bonne nuit Monsieur

Écrit par : Clandestino | ` 2007-11-24 à 00.23:53 `

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.