23/01/2008

CARLOS-HOMMAGE

CARLOSmusiques du monde HOMMAGE A CARLOS
- Philippe Bouvard, animateur de radio et télévision, sur RTL :
"Il était le plus joyeux nos compagnons (aux Grosses Têtes, ), à la fois doté d'une bonne humeur inextinguible et d'un coeur à sa mesure. Il était aussi à la fois célèbre et méconnu : derrière le chanteur adoré des enfants et le talentueux raconteur d'histoires se cachait un homme fin, réfléchi, cultivé, dont sa géniale maman Françoise Dolto avait pu être justement fière. Il était d'une pudeur extrême : nous savions depuis plusieurs mois qu'il avait des ennuis de santé, mais pas par lui".

- Régine, chanteuse et figure des nuits parisiennes : "Carlos avait de l'âme et du coeur. C'était un garçon merveilleux, tendre et amical. Il n'a jamais changé. Nous avons sans doute fait autant d'émissions de télévision que de fêtes. Nous sommes devenus des amis alors qu'il était le secrétaire de Sylvie Vartan. C'est très triste".

- Jacques Balutin, comédien : "Je garde le souvenir que toute la France gardera de lui, d'un garçon plein de charme, plein de bonne humeur, plein d'allant, plein d'entrain, plein de vie surtout. C'était le roi de la contrepèterie aux Grosses Têtes. J'ai fait cette émission avec lui pendant des années, et encore là, il y a quinze jours je crois. C'est vraiment foudroyant".
- Johnny Hallyday : "C'était mon frère. C'est une catastrophe. La vie est trop con. Carlos, on se connaît depuis qu'on a l'âge de 14 ans, on a à peu près le même âge tous les deux (64 ans,). C'est vrai qu'il était malade, il avait ce cancer du foie depuis quelques années maintenant. Mais il se soignait, je pensais vraiment qu'il allait s'en sortir. J'ai vraiment beaucoup de peine, c'était vraiment mon meilleur ami, c'était mon confident, il était là dans tous les bons moments et dans tous les mauvais moments de ma vie. Là, je dois dire que je suis un peu paumé".
- Sylvie Vartan : "Carlos n'était pas seulement un ami, c'était mon grand frère. J'ai beaucoup de peine et c'est un jour très triste pour moi. Il avait décidé, je crois, d'affronter la maladie. C'était un ami merveilleux, toujours gai, joyeux. Il était comme un grand éclat de rire. C'est mon frère qui me l'avait présenté et il était devenu mon secrétaire. Il aimait chanter et je l'ai aidé à mettre un pied à l'étrier. Il chante avec moi dans 2 minutes 35 de bonheur. Nous avons aussi fait de nombreux shows des Carpentier. Nous avons des souvenirs merveilleux ensemble, de grands moments de bonheur. Il veillait sur moi, il était comme une nounou. Comme le chante Brel, Carlos nous dirait aujourd'hui : J'veux qu'on danse, j'veux qu'on rie. Il ne voudrait pas que l'on soit triste. Mes pensées vont à sa famille".

- Line Renaud : "Carlos aimait la vie. C'était un amoureux de la vie. Peut-être l'aimait-il trop ? Je crois que je n'ai jamais vu Carlos triste. Il incarnait la joie de vivre. Combien de fois il me téléphonait pour me raconter la dernière blague ! C'était un très tendre, un très bon, un très drôle. Les copains comptaient énormément et on pouvait compter sur lui. Il m'a aidée sur des émissions en faveur de la lutte contre le sida. Il avait une grande chaleur humaine. Il était très aimé".


*** BIG BISOU ***



Commentaires

Bonjour Remarquable ce blog.
Grégory

Écrit par : Gregory | ` 2008-01-23 à 13.26:41 `

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.