03/05/2010

MIREILLE (1)

matinee-group-souvenir-2007-ed-recto-640x480

 

MIREILLE et............
.....................son “Petit Conservatoire”

Partie 1
Mireille2

Mireille Hartuch est née à Paris, en 1906, dans une famille modeste de juifs émigrés. Sa mère, d’origine britannique, est musicienne et Mireille rapportait volontiers le mot de Guitry : "Au moins, Mireille n’est pas desservie par une grande voix". Mireille apprend très tôt le piano. Dès 16 ans elle compose des mélodies et en 1928 rencontre un jeune avocat, Jean Nohain. Elle part aux Etats-Unis, où elle participe à des spectacles à Broadway. En 1932 Pills et Tabet font un triomphe avec "Couchés dans le foin". Sa carrière est lancée. Elle continue à composer avec Jean Nohain pour Pills et Tabet, avec qui elle enregistre ("Vieux château", "C'est un jardinier qui boîte", "Ce petit chemin", 1933). Dranem lui prend "Papa n'a pas voulu" (1932), Maurice Chevalier, "Quand un vicomte" (1935), et Jean Sablon lui doit son premier grand succès, "Puisque vous partez en voyage" (1937).


Mireille débute une carrière en solo en 1934 sur disque, à la radio et sur les scènes de l'ABC puis de l'Alhambra, de Bobino, de l'Européen ..................Sur scène, elle s'accompagne au piano, chantant d'une voix acidulée qui détaille chaque syllabe sur une musique d'une fraîcheur ironique. Après la guerre et jusqu’à la fin de sa vie, elle va composer plus de six cents mélodies. Les plus grands artistes la chantent : Jean Sablon, Charles Trenet, Jacques Brel, Yves Montand...

Le 2 mars 1954, Sacha Guitry écrivait dans L’Officiel du spectacle "Mireille”. Pas celle de Gounod, l’Autre. Celle de “Couchés dans le foin”, que l’on entend à la radio – à condition de l’écouter, car il faut bien tendre l’oreille pour l’entendre, et c’est le premier témoignage qu’elle nous donne de son tact infini, puisque voilà plus de vingt ans qu’il opère et qu’il charme... et nous nous demandions comment il se faisait qu’une artiste pareille n’ait pas été appelée par le Conservatoire pour enseigner le chant à tant de malheureux, à tant de malheureuses, qui piaillent vainement, qui hurlent sans raison ou qui bêtifient. … Elle leur dirait beaucoup de choses que j’ignore et dont elle a le secret ...............à suivre


DUKE et ATG

Commentaires

Cette Mireille là, c'est comme ma Mireille à moi dans un autre domaine, une fameuse Personnalité.
C'était le temps petit conservatoire...
Cordial salut.
Pat.

Écrit par : Mireille&Pat. | ` 2010-05-03 à 09.21:49 `

Répondre à ce commentaire

Le Petit Conservatoire... ... Je regardais, tout gosse, cette émission. Elle était terrible...
Merci pour votre symapthique e-carte!
Amicalement,

Écrit par : RenaudGN | ` 2010-05-03 à 11.07:14 `

Répondre à ce commentaire

Hello vous deux Qui ne connait pas Mireille.
Un fameux petit bout de femme !
Bisous bisous

Écrit par : Mousse | ` 2010-05-03 à 12.01:53 `

Répondre à ce commentaire

Bonjour vous deux, Une grande dame que Mireille, elle a aidé pas mal de jeunes qui se voyaient en haut de l'estrade, elle a ouvert les yeux à certains,
Merci à vous de cette diversité, c'est très agréable
bisous d'une fan de vos blogs
Marie

Écrit par : Marie | ` 2010-05-03 à 12.05:16 `

Répondre à ce commentaire

bonjour à vous 2 ah justement hier on l'a revu dans une superbe émission ou entre autre on raconté le parcours de pascal sevran qui fut son élève
ah sevran... pas sa langue en poche mais que de sensibilité et d'honnêté
bonne après midi à vous

Écrit par : Anne Bilou | ` 2010-05-03 à 14.12:57 `

Répondre à ce commentaire

pardon
on racontait dsl pour la faute

Écrit par : Anne Bilou | ` 2010-05-03 à 14.13:58 `

Répondre à ce commentaire

Salut amis!
Ce sont des jolis images :)
Bon lundi!
Elisa, Argentina

Écrit par : Elisa | ` 2010-05-03 à 19.40:17 `

Répondre à ce commentaire

Le départ pour beaucoup qui sont passés par son petit conservatoire. Un coup de chapeau à cette petite bonne femme.

Écrit par : Elsaxelle | ` 2010-05-04 à 07.15:30 `

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.